The Scout.org website uses "cookies", both internal and from third parties. Cookies are small text files placed on your end user device and help us to distinguish you from other users, to enhance your experience on scout.org. If you continue, we'll assume that you are happy to receive cookies on our website. You can change your browser's cookie settings at any time. To find out more about how we use cookies and how to manage your browser settings read our Cookies Policy.

Projet

Camps Regional de developpement communautaire

19. juil 2014

De nos jours les questions environnementales se posent avec beaucoup d’acuité. Les changements climatique est un des défis majeurs auxquels le monde fait face en ce moment. Plusieurs pays sont déjà touchés par les effets de ce fléau qui affecte leur développement à travers la menace porté sur les secteurs de l’agriculture, l’eau, la sante et le tourisme. Le besoin croissant de renforcement des capacités des jeunes pour leurs permettre d’être des acteurs efficaces de cette lutte, il y a lieu de développer et consolider des actions qui pourront impliquer plus de jeunes. La participation ou l’autonomisation est un moyen qui permet aux jeunes de se sentir impliqués au devenir de leurs communautés tout en apportant leurs contributions volontaire. Le scoutisme permettant à chaque jeune d’être artisan de son propre développement, a pour mission – en partant des valeurs énoncées dans la Promesse et la Loi scoutes – de contribuer à l’éducation des jeunes afin de participer à la construction d’un monde meilleur peuplé de personnes épanouies, prêtes à jouer un rôle constructif dans la société.
Pour y parvenir :
• Il propose aux jeunes d’entrer tout au long de leurs années de formation dans un processus d’éducation non – formelle,
• Il utilise une méthode originale selon laquelle chacun est le principal artisan de son propre développement pour devenir une personne autonome, solidaire, responsable est engagée,
• Il les aide à développer un système de valeurs basé sur trois principes : spirituels, sociales et personnels, le tous exprimés dans la promesse et la loi scoute.
Au Niger ,depuis la relance du scoutisme en 1993, de nombreuses actions de développement communautaires ont êtes mises en œuvre par environ 3 500 jeunes sur l’ensemble du territoire national dans des domaines de la restauration des terres, la réfection et la construction des classes , la sensibilisation en matière de santé (paludisme, diarrhée, trachome, IST/VIH-Sida, ver de guinée), la formation des jeunes ,etc.
L’organisation des camps chantiers de jeunesse permettra d’inculquer à cette frange importante de la population des valeurs d’action orientées dans le sens du développement à la base.
C’est dans cet esprit que la région scoute de Niamey se propose d’organiser un camp régional à Dosso (Située à 137 Km à l’Est de Niamey) en Aout 2014 pour offrir aux jeunes Nigériens et ceux d’autres pays qui le souhaitent de participer, de s’impliquer à solutionner les problèmes de leurs communautés.
Le camp devrait permettre :
1. Aux jeunes (garçons et filles) des deux régions scoutes ainsi que des autres régions ou pays qui souhaitent de se rencontrer et d’échanger dans un esprit de camaraderie et de fraternité scoute,
2. Aux jeunes filles et garçons âgés de 13 à 25 ans, dans l’esprit de l’autre et de la différence, de vivre la proposition éducative de l’association des scouts du Niger telle que définie par le Programme Educatif de la dite association.
3. Aux jeunes filles et garçons de 18 à 25 ans de concevoir et mettre en œuvre des activités de services au profit des communautés de la commune de Dosso : rénovation des salles des classes, création d’un sahel vert, séances de sensibilisation des populations sur le paludisme, l’hygiène et l’assainissement, IST/VIH-Sida, santé sexuel et reproductives des jeunes.
4. Aux jeunes filles et garçons participants de connaitre le mouvement et d’adhérer aux scoutismes.
A l’issu de se camp il sera fait un sahel vert dans le but d’immortalisé d’une part le passage des scouts à Dosso et d’autre part lutter contre la désertification.
Les participants qui seront répartis en petit groupes mèneront en rotation des activités de rénovation de classes, de plantation d’arbres, d’activités d’hygiènes et d’assainissement